dans

Aperçu de l’exactitude des données publicitaires de Facebook

Plus nous utilisons le réseau social de Mark Zuckerberg, plus il en apprend sur nos préférences en matière de publicité et… nous sommes plus que ravis de lui communiquer nos données.

Facebook semble jouer (et gagner) sur les deux fronts à la fois, selon le dernier sondage du Pew Research Center. D’une part, il y a une logique mécanique selon laquelle plus nous utilisons le réseau social, plus il en apprend sur nous. D’autre part, une sorte d’acceptation par l’utilisateur qui, lorsqu’il reste longtemps connecté, donne plus facilement ses données.

Sur Facebook, vous pouvez voir vos propres préférences en matière de publicité. On peut y trouver ses intérêts, ses hobbies, ses goûts culturels et parfois ses tendances politiques.

Le Pew Research Center a donc confronté les utilisateurs à leurs préférences publicitaires sur Facebook pour analyser leur réaction.

Tout d’abord, il y a des gens qui utilisent très fréquemment Facebook.

44% des utilisateurs qui se connectent à Facebook plusieurs fois par jour sont répertoriés dans au moins 21 catégories, contre 34% pour ceux qui ne l’utilisent qu’une fois par jour et 20% pour ceux qui disent se connecter moins fréquemment.

Il est clair que plus on utilise le réseau social, plus notre profil publicitaire est rempli. Mais ça, on aurait pu le savoir !

L’âge du compte est également important. Plus un profil est vieux, plus il aura de catégories.

Avec plus de la moitié de ses utilisateurs ayant un compte depuis plus de 10 ans (52 %), Facebook peut se vanter d’avoir des profils très riches.

Certes, les profils âgés de 5 à 10 ans et ceux de moins de 5 ans remplissent parfois moins de catégories, mais les données anciennes peuvent être moins pertinentes que les données récentes.

Viennent ensuite les profils présentant une grande précision en termes de critères publicitaires.

Parmi les utilisateurs qui remplissent au moins 21 catégories de publicité, 75 % conviennent que leurs données sont très précises.

Et, pour ceux qui ont moins d’une douzaine de préférences publicitaires, ce chiffre tombe à 58 %.

Un petit rappel : La modification des paramètres de confidentialité n’affecte pas l’exactitude des catégories auxquelles un utilisateur est associé. En effet, il faut se rappeler que la plupart des paramètres de confidentialité sont là pour nuancer les interactions entre les utilisateurs ; Facebook voit toutes vos données.

Mais, la transparence oblige, il est évidemment possible de modifier ou de supprimer les préférences publicitaires enregistrées par Facebook sur cette page.

Cela étant dit, seulement 14 % des répondants connaissaient l’existence de ces dernières !

Créez votre vidéo en 5 minutes grâce à ce video creator en ligne

De 0 aux 200 premiers clients par Noah Kagan