dans ,

Failles de sécurité: Facebook étend son programme de Bug Bounty

L’année dernière, Facebook a lancé un programme de Bug Bounty afin de récompenser les chercheurs qui découvrent des vulnérabilités impliquant des fuites de données d’utilisateurs de réseaux sociaux.

Les chasseurs de bogues disposent désormais d’une plateforme claire pour signaler les problèmes de sécurité.

Facebook est souvent pris dans la tourmente de la sécurité, comme le montre ce cas récent où le réseau social a diffusé 419 millions de numéros de téléphone à l’insu de ses utilisateurs.

Facebook tente cependant de combler les lacunes par tous les moyens et vient de décider d’étendre la portée de son programme Bug Bounty.

Même si les erreurs des applications tiers ne sont pas liées au code de Facebook, le réseau social souhaite récompenser tous les rapports de bugs valables (et pas seulement ceux qui exposent les données des utilisateurs).

Pour être éligible à une récompense financière, les chercheurs doivent d’abord se conformer au programme de Bug Bounty de l’applications tiers en question avant de soumettre les résultats à Facebook.

Facebook veut renforcer la sécurité de l’ensemble des applications tiers 

Le lancement du programme Bug Bounty de Facebook date de 2011.

Ce projet a montré que les connaissances partagées par les chercheurs sont précieuses et contribuent à renforcer le travail de sécurité.

En s’engageant à récompenser les rapports de bogues valides d’applications et de sites tiers, Facebook espère encourager davantage de spécialistes de la sécurité à travailler avec les développeurs d’applications.

L’extension du programme à tous les types de bogues devrait attirer les chercheurs vers des éléments qui n’auraient pas reçu autant d’attention sans l’existence d’un programme Bug Bounty pour ces signalements.

En plus d’améliorer la sécurité des données des utilisateurs, Facebook veut renforcer celle de l’ensemble des applications tiers.

Facebook a modifié les conditions d’utilisation du Bug Bounty pour y ajouter ces nouvelles informations.

Il indique notamment que les chercheurs doivent inclure la preuve de l’autorisation du développeur tiers lorsqu’ils soumettent leur rapport à Facebook.

La récompense financière est d’une valeur minimale de 500 dollars, elle dépend de l’impact de la vulnérabilité.

 

Crédit photo

Écrit par Jeff

Wordpress Junkie - Security Enthusiast - Digital Strategy Consultant - Pizzas Lover.

La France championne des cyberattaques en 2020 ?