dans

Netscout rapporte une augmentation dramatique des attaques DDoS multisectorielles au premier semestre 2020

La pandémie a suscité l’avidité malveillante de groupes de cybercriminels qui se sont empressés de faire tout leur possible pour parvenir à leurs fins.

Ils ont tenté d’exploiter des thèmes, des organisations et des vulnérabilités.

Mais selon le rapport Netscout, ils se sont concentrés sur des organisations vitales pour la ligne de front contre Covid, comme les services de santé, le commerce électronique et les services éducatifs, « par des attaques complexes et de haut niveau conçues pour les submerger et les mettre hors ligne rapidement ».

Ainsi, le rapport sur la cybermenace mesure une augmentation spectaculaire des attaques DDoS multisectorielles au cours du premier semestre 2020, à savoir 4,8 millions d’attaques, une augmentation de 126% des attaques avec plus de 15 vecteurs et une augmentation de 31% de leur débit.

« La lutte contre les attaques DDoS devient extrêmement difficile », déplorent les rédacteurs du rapport. »

Le premier semestre 2020 a vu un changement radical dans la méthodologie des attaques DDoS, qui sont devenues plus courtes, plus rapides, plus efficaces et plus complexes.

« Et nous pensons que cette méthodologie va perdurer », déclare Richard Hummel, responsable du rapport sur les cybermenaces chez NETSCOUT.

Des attaques plus courtes et plus virulentes

Les cybercriminels ont intensifié les attaques contre les plateformes et les services en ligne qui jouent un rôle majeur dans un monde de plus en plus numérique, comme le commerce électronique, l’éducation, les services financiers et les services de santé.

« Quelle que soit la cible, l’adversaire ou la tactique utilisée, il reste impératif que les organisations et les professionnels de la sécurité restent vigilants, en ces temps difficiles, pour protéger les infrastructures critiques qui nous relient et font fonctionner notre économie moderne », ajoute Richard Hummel.

Plus de 929 000 attaques DDoS ont eu lieu en mai, soit le plus grand nombre d’attaques jamais enregistré en un mois, ce qui représente une augmentation de 15 %.

En outre, la fréquence des attaques DDoS a fait un bond de 25 % pendant les mois de confinement (de mars à juin).

Les attaques ont augmenté de 2 851 % depuis 2017, tandis que la durée moyenne des attaques a diminué de 51 % par rapport à la même période l’année dernière.

En outre, les attaques par secteur unique ont chuté de 43 %, tandis que le débit des attaques a augmenté de 31 %, atteignant 407 Mbps.

L’augmentation de la complexité et de la vitesse des attaques, associée à la diminution de leur durée, donne aux équipes de sécurité moins de temps pour défendre leur infrastructure contre ces attaques de plus en plus sophistiquées.

Utilisez de temps en temps des mots inhabituels dans votre texte de vente pour augmenter les conversions

Facebook : Des pirates informatiques volent les identifiants des utilisateurs en imitant la page web du réseau social