dans

Pornhub : victime d’une série d’attaques cybercriminels

Le fait que les sites pornographiques soient les plus attaqués par les malwares n’est pas nouveau.

Depuis quelque temps, le leader mondial de ces sites, PornHub, est une grande victime de ces faits désobligeants, ce qui accroît l’inquiétude d’une bonne partie de ses utilisateurs. 

Pornhub : la première cible des cybercriminels professionnels 

Un rapport de Kaspersky Lab a révélé que les malwares qui volent les identifiants des utilisateurs de sites pornographiques ont désormais réduit leurs cibles d’attaque.

Actuellement, celles-ci se concentrent plus particulièrement sur deux sites principaux : PornHub et XNXX.

Dans le passé, ils avaient déjà mené des attaques sur plusieurs sites à la fois, dont Chaturbate, Motherless, xVideos, Youporn, Brazzers et les deux précités. 

Les cybercriminels ont des méthodes d’attaque pour infecter les ordinateurs des utilisateurs en vue de les contrôler ultérieurement.

Sur Pornhub par exemple, les malwares se présentent sous la forme de vidéos infectées.

Toujours selon le rapport de Kaspersky Lab, cette stratégie a été un véritable succès, car en 2018, 87 227 utilisateurs ont téléchargé des malwares déguisés en contenu pornographique.

8 % d’entre eux ont utilisé la connexion de leur entreprise et non leurs réseaux personnels. 

Le malware Kovter est déguisé en mise à jour de navigateur Internet

Une fois téléchargé, il prend le contrôle de l’ordinateur de l’utilisateur après que celui-ci ait cliqué sur une publicité infectée.

Le malware prend la place de l’utilisateur en cliquant sur toutes les fausses publicités publiées sur le site.

Cette pratique a généré d’énormes revenus pour les créateurs de Pornhub, car chaque fois qu’un utilisateur clique sur ces publicités, une somme d’argent est générée. 

Les malwares de type « cheval de Troie » : une grande menace pour les sites web pour adultes 

Le rapport indique que les principaux types de malwares qui attaquent constamment les sites web pour adultes sont de type « cheval de Troie ».

En effet, ces derniers constituent un moyen intermédiaire efficace pour lancer régulièrement plusieurs attaques malveillantes contre les ordinateurs d’utilisateurs précédemment infectés.

Il est à noter que les attaques de phishing ont également augmenté de manière significative au quatrième trimestre de 2018, avec une hausse fulgurante de 1000%, alors qu’au cours du même trimestre de 2017, elles représentaient encore 21 902 attaques.

Ces situations ont permis aux sites web cachés des pirates de se faire passer pour des portails pornographiques populaires. 

Les bons réflexes à adopter pour éviter les pièges 

Chaque fois que vous visitez un site, notamment un site pornographique, prenez l’habitude d’utiliser la navigation privée.

De cette façon, aucune trace ne sera laissée sur votre machine.

Cependant, cette méthode vous fait courir le risque d’avoir des fenêtres popups toxiques.

Il est donc nécessaire de doter votre ordinateur d’un antivirus efficace et à jour pour bien vous protéger lors de vos activité sur le web.

Cela vous permettra de vous protéger contre d’éventuelles infections.

Il est également indispensable de disposer d’un bloqueur de publicité si vous êtes plutôt fan des sites pour adultes.

Évitez de cliquer sur une fenêtre contextuelle et lancez une analyse anti-malware ou anti-virus si vous remarquez une activité suspecte sur votre ordinateur.

Crédit photo

Écrit par Jeff

Wordpress Junkie - Security Enthusiast - Digital Strategy Consultant - Pizzas Lover.

Airbnb dépose un brevet pour détecter des psychopathes sur les réseaux sociaux

Les données personnelles de 29 000 employés de Facebook ont été volées …. à partir d’une place de parking