dans ,

NDD : Pourquoi éviter les .com ABSOLUMENT !

Partout dans le monde, les gouvernements ont adopté des politiques de saisie des noms de domaine afin de bloquer le contenu qu’ils jugent répréhensible.

Ceci est devenu une tactique de censure primaire du gouvernement des États-Unis (par le biais des services secrets, des immigrations et de l’application des lois, du DHS et du ministère de la Justice, via le FBI et le DEA).

Prenez l’habitude de voir ceci.

NwFPJ

Encore plus inquiétants, nous avons récemment vu les services secrets des États-Unis saisir un domaine d’une entreprise en démarrage, JotForm , entièrement à cause du contenu généré par l’utilisateur . Si cette tendance se poursuit, cela pourrait signifier de très mauvaises nouvelles pour les jeunes entrepreneurs qui cherchent à créer le prochain YouTube, Facebook ou Google.

Alors, où est-il possible d’acheter un nom de domaine en toute sécurité?

Cet article est basé sur les écrits de Bill Woodcock , directeur de Packet Clearing House , un institut de recherche sans but lucratif qui appuie les opérations et l’analyse de l’échange du trafic Internet, de l’économie de routage et du développement de réseaux mondiaux. Fondamentalement, ils font tourner l’Internet.

Critères

Avant de faire notre liste, nous devons définir des critères pour ce que nous recherchons. Nous ne voulons pas seulement trouver un pays pour héberger notre domaine et notre contenu généré par les utilisateurs (qui pourrait signifier n’importe quoi, des images de chat aux séries piratées), site de jeu ou site pornographique, ou pire.

Alors, commençons.

Le vrai problème

9zZ3zAvant de faire notre liste, voici le message à retenir: évitez VeriSign. Presque toutes les saisies de domaine jusqu’à présent sont venues avec l’ implication de VeriSign . Verisign est l’opérateur de registre faisant autorité pour deux des domaines de premier niveau les plus importants .com et .net.

Il est également l’opérateur de registre sous contrat pour les domaines de premier niveau .name et .gov ainsi que les domaines de premier niveau .cc (îles Cocos) et .tv (Tuvalu) (citation Wikipedia ).

VeriSign est une entreprise basée à Washington DC avec beaucoup de contrats gouvernementaux et d’amis au gouvernement, ils font donc tout ce que le gouvernement américain leur demande de faire, sans poser de questions.

Ainsi, nous pouvons exclure .com, .net, .name, .gov, .cc et .tv . Ce qui est dommage, car .tv est génial pour les sites vidéo.

Étant donné que Wikileaks avait également suspendu temporairement son domaine .org, nous devrions également exclure les domaines gérés par Afilias, afin d’exclure .info, .mobi, .org, .asia, .aero, .ag, .bz, .gi, .hn, .lc, .me, .mn, .sc et .vc .

Ce que nous ne voulons pas, ce que nous cherchons

Alors, maintenant que nous les avons rejetés, que devrions-nous rechercher d’autre? Voici quelques idées.

À éviter:

  • Petits pays.
  • Pays avec des accords militaires de défense mutuelle (OTAN, etc.).
  • Pays avec des niveaux élevés de corruption.
  • Les membres de l’ECHELON forment un pacte d’interception / suivi (AUS / CAN / NZ / UK / US).
  • Pays avec une grosse dette.

À chercher:

  • Pays sans dette.
  • Pays de taille moyenne.
  • Pays militairement neutre.
  • Pays libéraux avec un indice de liberté élevée.
  • Pays avec des niveaux élevés de loi et d’ordre.

Fondamentalement, recherchez les pays qui ont de faibles niveaux d’influence, financièrement et militairement.

La Grèce et l’Estonie, par exemple, sont probablement des choix malsains pour des raisons évidentes à cet égard.

Malheureusement, nous sommes également obligés d’écarter le .is de l’Islande, car bien qu’ils s’efforcent de se positionner en tant que pays favorable à la transparence, favorable à la presse et généralement favorable aux hackers, leur effondrement économique les a laissés extrêmement vulnérables à l’influence extérieure (même avec leur rejet du pacte d’austérité.)

Alors qu’est-ce que cela nous laisse?

La liste finale

Il ne s’agit nullement d’une liste exhaustive ou faisant autorité, mais voici quelques candidats qui répondent à tous ou à la plupart des critères que nous avons énoncés.

Suisse: .ch

Le pays le plus neutre au monde, la Suisse semble être un choix évident. .ch est administré par SWITCH Information Technology Services, qui s’occupe principalement des réseaux universitaires et fournit des services aux projets open source, ce qui est un gros +1.

Ils gèrent également le .li(Liechtenstein), qui pourrait être une meilleure alternative que .ly pour ceux qui veulent des domaines web 2.0 qui ressemblent à des adverbes.

Si vous souhaitez plus d’approbation, Wikileaks garde son miroir primaire sur un domaine .ch maintenant. Leur liste de miroirs pourrait vous donner des idées pour d’autres pays sûrs. L’encyclopédie Dramatica a également déplacé ses opérations dans un domaine suisse.

Norvège: .no

Financièrement indépendante et socialement libérale avec un indice élevé de l’ordre public, la Norvège est un bon choix.

Malheureusement, l’inscription technique est seulement ouverte aux organisations et aux entreprises enregistrées au centre de registre de Brønnøysund, qui est un autre obstacle à franchir.

Suède: .se

Un autre choix évident. Ils sont un pays indépendant avec peu d’endettement, une grande stabilité et ils sont le berceau du mouvement politique pirate.

Il convient également de noter que même si les membres fondateurs de Pirate Bay ont été jugés et condamnés en Suède, ThePirateBay.se est toujours en vie et malgré les coups de pied reçus, montrant à quel point un domaine suédois peut résister.

Vous pouvez passer par des solutions comme Shinjiru ou Abelohost pour acquérir ce type de domaine.

Émirats arabes unis: .ae

Probablement le meilleur choix pour ceux qui cherchent un domaine dans le monde arabe, les EAU sont un pays riche avec des valeurs progressistes par rapport aux normes du Moyen-Orient.

Leur pouvoir pétrolier leur confère un haut degré d’autonomie et de résistance à la pression extérieure, et je ne peux pas dire qu’ils se soucient de la politique occidentale et des droits d’auteurs. Le domaine .ps de Palestine peut également être un candidat décent.

Maurice: .mu

La nation insulaire de l’île Maurice au large des côtes de l’Afrique est une nation indépendante avec une histoire européenne et peut être un excellent choix pour ceux qui recherchent un nom de domaine africain. Il gagne également en popularité pour les startups de musique.

Singapour: .sg

Singapour est un pays étrange. L’un des pays asiatiques les plus avancés et socialement progressifs avec une autonomie financière, mais avec un système pénal extrêmement sévère .

Pourtant, ils répondent à tous nos autres critères. Cependant, ils exigent une présence à Singapour. Cette solution requiert une location de bureaux virtuels dans le pays de résidence.

Nulle part / Partout: .onion

Aucune de ces options ne correspond à vos besoins jusqu’à présent? Pour ceux qui recherchent l’anonymat et l’autonomie complète dans leur nom de domaine, il y a le nom de domaine «.onion», pour les sites qui ne sont accessibles que sur le réseau d’anonymat de Tor .

Ces sites Web sont très, très difficiles à localiser et à faire tomber, et n’importe qui peut en créer un gratuitement, mais ils ne sont également disponibles que pour les utilisateurs qui ont installé et exécuté Tor.

Peut-être pas le meilleur choix pour votre nouvelle start-up à la mode (à moins, peut-être, vous voulez démarrer un casino), mais un bon choix si vous voulez publier des informations sous le voile de l’anonymat.

Choisir un registrar

Chez qui vous enregistrez votre domaine est également important. Puisque VeriSign est dans les poches du gouvernement des États-Unis et que GoDaddy est un dirigé par un bâtard assoiffé d’ éléphants et de SOPA , je suggère fortement de les éviter.

Au lieu de cela, utilisez Internet BS (Bahamas), Shinjiru (Malaisie)  ou AbeloHost (Pays-Bas).

Pour résumer

Espérons que vous avez maintenant une meilleure idée de l’endroit où vous devez enregistrer votre NDD en toute sécurité.

Je ne fais aucune promesse, mais j’espère que vous pourrez éviter certaines des erreurs que j’ai pu commettre.

Il convient également de souligner que je ne parle ici que des noms de domaine et de leur résilience politique, et non de la sécurité des noms de domaine techniques (DNSSEC) ou des implications juridiques sur l’hébergement et l’exploitation d’un service.

Ces questions varient énormément d’un pays à l’autre, et je les explorerai plus tard s’il y a un intérêt dans un nouvel article.

Y a-t-il d’autres pays qui répondent aux critères ? Ai-je tort à propos de certains des pays énumérés ci-dessus? S’il vous plaît, laissez vos commentaires ci-dessous!

Écrit par Jeff

Wordpress Junkie - Security Enthusiast - Digital Strategy Consultant - Pizzas Lover.

Commentaires

Chargement…

Comment réaliser un Audit SEO COMPLET ?

Les 4 meilleures alternatives à Ahrefs en 2018 pour la création de liens