dans

WhatsApp : Une cyberattaque massive a visé des politiciens

WhatsApp avait une faille de sécurité qui était exploitée pour espionner les utilisateurs, en particulier les politiciens du monde entier.

NSO Group, la société israélienne qui a développé le logiciel espion en question, fait actuellement l’objet de poursuites. Facebook prétend avoir la preuve de son implication directe dans les attaques qui ont permis d’exploiter cette brèche à des fins de surveillance.

WhatsApp est une application cryptée de bout en bout, qui fournit techniquement la garantie de la sécurité des messages.

C’est l’un des atouts mis en avant par Facebook, mais une faille découverte dans l’application en mai dernier a espionné des utilisateurs à leur insu sur Android et iOS.

Un formidable logiciel espion appelé Pegasus a été exploité par des clients institutionnels du groupe NSO, spécialisé dans les logiciels espions.

Les logiciels espions étaient d’autant plus pernicieux qu’ils offraient un contrôle total des smartphones infectés : microphone, caméra, courriels et localisation… les victimes pouvaient être espionnées à un degré inquiétant.

Lorsque la faille WhatsApp a été découverte, le groupe NSO a déclaré qu’il n’était impliqué dans aucune attaque, ni dans l’utilisation directe de ses logiciels à des fins malveillantes par ses clients qui étaient essentiellement des institutions et des agences gouvernementales.

Pourtant, il est évident que celle-ci  a servit à espionner des politiciens, des journalistes et des militants du monde entier.

« Après des mois d’enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque« , a déclaré Will Cathcart, le patron de WhatsApp sur le site du Whashington Post. « Nous avons découvert que les attaquants avaient utilisé des serveurs et des hôtes Internet dont les liens avec les NSO avaient déjà été établis dans le passé « , ajoute-t-il.

« Et nous avons pu relier certains comptes WhatsApp utilisés pendant cette opération malveillante à NSO. Leur attaque était ultra sophistiquée, mais ils n’ont pas entièrement réussi à effacer leurs traces. WhatsApp (Facebook) vient d’intenter une action en justice contre la société israélienne.

Écrit par Jeff

Wordpress Junkie - Security Enthusiast - Digital Strategy Consultant - Pizzas Lover.

Les 3 compétences indispensables en marketing digital avec Refpayant

Nouvelle vulnérabilité sur WhatsApp, attention aux fichiers.MP4